Véranda en aluminium, PVC ou fer forgé : que préférer ?

La création d'une pièce additionnelle est la première raison pour investir dans une véranda. Lieu de vie à part entière, elle donne de surcroît du style à la maison, en en restauration et en construction. Les vitres en font enfin un lieu particulièrement lumineux.

Une véranda peut tout autant servir de bureau que de serre. Pensez bien toutefois à vous renseigner sur les démarches à effectuer : le PLU impose souvent un permis de construire. Les délais d’attente peuvent alors être de trois mois.

Verandas spa

Comment aménager sa véranda



Sol, toit, parois... : la construction d’une véranda demande de multiples étapes. Il faut commencer par faire une dalle, de préférence foncée pour s'assurer un apport thermique, puis pourquoi pas la recouvrir d'un parquet.

Les fenêtre et portes aussi bien que les côtés seront en double vitrage; il faut en effet garantir l’isolation de l'habitation. La toiture peut se composer de divers matériaux : verre, panneaux opaques, tuiles... Des agencements additionnels peuvent être mis en oeuvre comme la pose de stores.

Quelles matières pour la véranda



L'ossature d'une véranda peut être composée de divers matériaux. Le plus couramment utilisé est l’alu, résistant, adapté à toutes les formes, aisé d’entretien et disponible dans de multiples coloris. Il donne de plus une touche réellement design à la demeure.

Enfin, de grands progrès ont été réalisés pour ce qui concerne l’isolation. Les autres matériaux possibles sont le PVC, le plus économique, le teck pour son esthétisme et sa solidité voire le fer forgé, matière de prestige.

Une véranda, combien ça coûte ?



Les prix d’une véranda couvrent une large fourchette : Ils sont fonction des dimensions mais aussi des matières utilisées et débutent autour de 15 000 euros.

Le plastique est le matériau le plus économique, le fer forgé le plus cher. On peut se procurer des vérandas dans le commerce comme chez un fabricant. Vous pouvez en outre en réaliser les plans vous-mêmes puis vous procurer le nécessaire.

Ces prix n'incluent pas l’installation. D'ailleurs, ne vous sentez pas coupable de faire jouer la concurrence. L’installation d’une véranda peut être réalisée par un as du bricolage ou un spécialiste.

Au préalable, il est indispensable d’en décider l’utilisation (serre, salon, etc.) et la surface, mais aussi son emplacement. Deuxièmement, il faut décider de sa structure (à pans coupés, ovale, etc. Si on trouve de nos jours des vérandas prêtes à monter, la construction d’un tel équipement nécessite de solides connaissances.

Une pergola peut de son côté être montée assez facilement par un bon bricoleur en un ou deux jours. Mais vous pouvez toujours préférer un spécialiste : le budget est plus élevé, en contrepartie vous avez l’assurance d’une véranda étanche. Pensez bien à soulever la question de la garantie décennale.

Doit-on choisir une véranda ou une pergola ? En réalité, elles ne jouent pas le même rôle. La première se limite à une ossature et un toit. Elle peut d'ailleurs être la première étape d’une véranda.

Bien que n'étant pas une véritable pièce, la pergola remplit différents rôles, et en premier lieu une protection contre le soleil et les intempéries. Il est possible de la poser dans une cour, contre une façade...

L'entretien de la véranda



Parmi les facteurs à ne pas oublier au moment de l'achat de votre véranda, il y a les conditions climatiques de votre lieu d'habitation.

Et pour cause, quand elle sera posée, il faudra l’entretenir. L’aluminium est en ce sens le plus simple tandis que le pin nécessite des traitements. Petite astuce pour les vitres, préférez un vitrage auto-nettoyant sur les murs comme sur le toit .

fr ch lu ca